Dépannage amélioré : Quand dans le cycle de vie ?

Dans le Analyse du problème de Kepner-Tregoe Dans ce processus, nous commençons par les symptômes, puis nous cherchons les causes. Les premières étapes consistent à spécifiant les détails de la question, en termes de Quoi a un problème et Quoi problème qu'elle rencontre ; en termes de Quand ce problème apparaît ; il apparaît ; et le Étendue à laquelle il apparaît. On oppose également ces Est avec les mêmes N'est pas-quand on pourrait s'attendre à ce que le problème apparaisse, mais ce n'est pas le cas, on pourrait s'attendre à ce qu'il se manifeste, mais il ne le fait pas, et ainsi de suite.

Un domaine dans lequel beaucoup de gens ont des problèmes concerne la troisième étape. Quand question : À quel moment du processus ou du cycle de vie l'écart s'est-il produit ? Cette question peut être délicate. Pour commencer, il ne s'agit pas d'une question mais de deux : Quand dans le processus . . . ? Quand dans le cycle de vie... ? Du côté du processus, nous recherchons des événements ou des étapes du déroulement du processus, par exemple, après l'inspection visuelle, avant l'intégration ou pendant les tests de la version finale. Quel que soit le moment où le problème est apparu, sa cause doit se situer à ce moment précis du processus ou peu avant, pas après.

Du côté du cycle de vie, à quel moment du cycle de vie . . . ? conduit souvent à des réponses comme, la première fournée qu'on a faite, la dernière fournée avant de partir en vacances, ou la première fournée après le changement d'équipe. Elles portent souvent sur les effets des ajustements des processus des opérateurs principaux d'une équipe à l'autre, et elles peuvent également mettre en évidence les différences entre le premier ou le dernier lot et les autres. Dans le premier lot, nous pouvons avoir des machines qui ne sont pas "réchauffées" ; dans le dernier lot, nous pouvons avoir des employés qui pensent aux vacances et qui sont moins attentifs que d'habitude. Mais cela peut être encore plus sophistiqué que cela.

Par exemple, j'ai récemment été confronté à un cas de cratères dans la finition peinte de certains panneaux métalliques. Chaque panneau, après avoir été peint, a été séché à la chaleur, et après le séchage, de minuscules cratères d'un millimètre sont apparus, des dépressions dans la peinture qui allaient jusqu'à la couche d'apprêt. Pas beaucoup, juste quelques-uns, mais suffisamment pour que les panneaux soient envoyés à la poubelle des retouches. Nous nous sommes alors demandé : "Qu'est-ce que sur ces cratères ? Voyez-vous des sous-produits de peinture, des sous-produits d'apprêt, ou autre chose ?" Il s'avère qu'ils avaient vu quelque chose, et ce qu'ils avaient vu était du fluor.

Hmmm . . . alors nous avons commencé à demander, À quel moment du processus le fluor est-il utilisé ? Mais la réponse était, jamais. Il n'y a pas de fluor, de fluorure ou de tout autre composé de cet élément dans la formule de cette peinture. C'était surprenant. Ce qui avait semblé être une piste suggestive ne menait nulle part. Mais les tests étaient précis ; s'il y avait du fluor, il devait venir de quelque part. Au début, nous étions perplexes.

Puis nous avons posé la question de manière plus large, comme dans, Où la Flourine est-elle utilisée dans le bâtiment ? Il s'avère qu'il était utilisé, occasionnellement, dans un autre processus. En fait, il était utilisé sur la ligne juste à côté de notre ligne de production de cratères, de l'autre côté du mur, juste à l'est.

Quand on a reposé la question, Quand dans le cycle de vie, Il s'est avéré que les mauvais lots présentant des cratères avaient tous été fabriqués le jour même où un lot de fluor était produit à côté, et qu'aucun des bons lots, produits sans cratères, n'avait été fabriqué en même temps que les lots de fluor ; ils avaient été fabriqués alors que rien ne tournait à côté.

Mais c'est la porte à côtéquelqu'un a dit, à travers un mur d'un mètre d'épaisseur. Nous avons envoyé quelqu'un jeter un coup d'oeil, et oui, il y avait un mur d'un mètre d'épaisseur entre les deux lignes. Mais il y avait aussi un trou d'un mètre de diamètre dans le mur, et un ventilateur soufflant depuis le côté fluor du mur juste en face du haut du réservoir qui avait produit la peinture avec des cratères. Ce dernier fait était critique ; il ne suffit pas que les deux types de lots coïncident dans le temps. Ce n'est qu'une coïncidence. Ce que le ventilateur nous a donné, c'est un mécanisme de la causeun moyen pour les lots de fluor d'affecter les autres lots.

Lorsque vous observez le temps, regardez attentivement tous les cycles qui coïncident et creusez suffisamment pour remarquer les différences essentielles. Quand dans le cycle de vie peut être une question délicate à utiliser, mais elle peut aussi être puissante.

Related

Gérer le défi de la résolution de problèmes

La révolution de l'apprentissage - La résolution de problèmes à l'ère de l'apprentissage expérientiel

Nous contacter

Pour des demandes de renseignements, des détails ou une proposition !